jeudi 28 juin 2012

Infidélité quand tu nous tiens!

Je n'ai jamais cru que je serais capable de faire une chose pareille mais je l'ai faite. Tomber dans le même piège que toutes les autres, assouvir ce sentiment de curiosité qui me dévore de l'intérieur. Hélas, j'assume! Oui, j'ai "contrôlé", "checké", "visité" le compte facebook de mon mari.

Je dois dire que je suis encore sous le choc. Découvrir le "jardin des secrets" de quelqu'un de si proche, quelqu'un qui ne jure que par moi depuis plus que deux ans (ou c'est ce que je croyais), quelqu'un avec qui je partage non seulement mon lit mais aussi mes pensées, est une déception des plus totale. J'ai la boule au ventre et les larmes aux yeux depuis ce matin.

Ce n'est pas de découvrir les détails de ses anciennes relations qui me dérange, mais plutôt qu'il s'adonnait à des flirts avec son ex-collègue qui me dérange. Des flirts qui ont duré pendant quelques mois, des discussions nocturnes sur skype (puisqu'on vivait pas encore ensemble), des sorties avec beuveries (je veux même pas imaginer ce qui s'y passe) et même des pseudo-crises de jalousie. J'essaye de me rappeler ce qui s'est passé entre nous à cette époque-là mais en vain (nos problèmes viendront un peu plus tard). Donc, qu'est ce qui s'est passé dans sa tête à ce moment-là?

Je ne suis pas le genre de personnes à me plaindre tout le temps ou me complaire dans la misère. Je n'ai jamais pensé que TOUS les hommes sont infidèles, ingrats ou autres. je me plaisais à penser qu'il y en avait d'honnêtes; et mon mari en faisait partie.

Je ne sais plus quoi en penser maintenant. J'ai inventé une histoire à la con pour continuer ma petite enquête mais je n'ai aucune envie de succomber à ce cercle vicieux. Chacun a ses bagages de toute façon...

6 commentaires:

  1. De part ma condition d'homme j'avoue que la fidélité est un contrat terriblement difficile à satisfaire. Voulant l'être (fidèle) consciemment pour en faire une preuve d'amour et inconsciemment par simple allégeance à l'universelle "correction politique j'avoue quand même que le combat est rude tous les jours. Je n'ai aucune idée de ce qu'il en est pour l'autre sexe mais je présume que la difficulté reste comparable et ce malgré toutes les conneries de psy que j'ai pu lire sur "la fidélité" vaginale de la femme !

    J'hésite encore à décider si la fidélité (dont le clou est enfoncé par des pratiques telles que le mariage) est une notion acquise ou innée ... Même en m'abstrayant de ma condition d'Homme (fait tout à fait justifié, vu la grande intervention instinctive dans l'acte d'infidélité) je ne trouve toujours pas la réponse: dans le règne animal certaines espèces sont fidèles (et leurs couples résistent à l'adage du temps, allant même jusqu'à voir un partenaire succomber peu de temps après la mort de son conjoint), d'autres ne le sont tout simplement pas !

    Dans un autre registre et ce sera le mot de la fin : je ne sais toujours pas ce qu'est le bonheur, mais je suis sûr qu'il intersecte l'ignorance, l'oubli ou le pardon. Vu que Facebook ne t'as pas aidé avec la première, j'espère que tu seras en mesure d'oublier ou de pardonner, ou pourquoi pas d'aller chercher le bonheur ailleurs ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. chercher mon bonheur chez quelqu'un d'autre, ça ne me conviendrait jamais...mais me défouler dans d'autres domaines, oh que si :)

      Supprimer
  2. voila ce qui arrive aux femmes trop curieuses,maintenant vous etes malheureuse .c est pas tres intelligent d aller fouiner coome ca

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la curiosité est un vilain défaut, je confirme.

      Supprimer
  3. ..... Chacun a ses bagages de toute façon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de lire mon blog et prendre la peine de poster des commentaires :)

      Supprimer